Opération Tranquillité Vacances

Hausse des escroqueries en ligne...

Ces derniers mois, il a été constaté une hausse significative des escroqueries dont les victimes sont des particuliers. En effet la crise sanitaire liée au COVID 19 a fait augmenter le nombre de connexions internet, que ce soit par le télé-travail, ou tout simplement pour s’occuper pendant le confinement. Les escrocs ont immédiatement su exploiter ce fait en augmentant leur champ d’action (jusqu’aux escroquerie à la vente de gel hydro-alcoolique par exemple)

Les escroqueries les plus couramment observées sont :

  • Les escroqueries avec demande d’aide financière. Après une période de discussion, l’interlocuteur vous demande de l’argent par un système de transaction ne pouvant pas être tracé.
  • Les escroqueries de vente sur internet. Vous passez une commande, vous procédez au paiement mais ne recevez jamais le produit commandé. Ce peut être sur un site de vente entre particuliers ou un site internet quelconque.
  • Les escroqueries liées à la location de lieu de vacances. Sur les sites de vente entre particuliers, vous louez une villa, un appartement, pour vos vacances puis en vous rendant sur place vous vous rendez compte que le bien ne correspond pas à l’annonce ou n’existe pas.
  • Les escroqueries aux faux supports techniques. Vous naviguez sur internet, votre ordinateur se « bloque » et affiche un message vous demandant de contacter un numéro de téléphone. Votre interlocuteur vous demande d’installer un logiciel ou de faire une manipulation lui permettant de « prendre la main » sur votre ordinateur et vous demande un paiement par carte bancaire (généralement entre 200 et 400 euros).

Comment éviter ces pièges ?

Pour éviter ce type d’escroqueries, vérifiez toujours qui est votre interlocuteur. Ne faites aucun transfert d’argent, sans être certain de connaître le bénéficiaire et ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires. N’hésitez pas à demander des photos de factures, de numéro d’identification ou tout autre élément pouvant assurer l’authenticité de la vente. Il ne faut jamais se jeter sur une trop belle affaire.

Ne communiquez pas d’informations personnelles, et ne montrez aucune image compromettante. Enfin, ne cliquez jamais sur un lien ou sur une pièce jointe dont vous n’êtes pas absolument certain de la provenance.

(un virus se transmet toujours via un lien ou une pièce jointe souvent reçus par mail).

N’hésitez pas à contacter les services de gendarmerie en cas de doute. Vous pouvez signaler toute fraude sur le site http://www.cybermalveillance.gouv.fr ou la plateforme PHAROS, et porter plainte à la gendarmerie la plus proche.

Retour à la liste des actualités